L'histoire

Hier

Bled_01_rduitCompagnie de danse hip hop créée en décembre 1994 à Chambéry, Alexandra N’Possee est issue de ce mouvement initié par la Cie Traction Avant dans toute la région Rhône-Alpes à la fin des années 80. Un mouvement culturel et un désir de pratique artistique qui poussent les jeunes des grandes agglomérations de la région à s’emparer de toutes les formes d’expressions (théâtre, musique, danse) et à faire leur scène de ce dernier espace de liberté qu’est la rue.

Choix_photos_113_rduitParmi ces pratiques, celle de la danse devient alors si visible que les institutions, les théâtres et les acteurs sociaux de la région décident de créer «Danse Ville Danse» une rencontre régionale des danses urbaines organisée chaque année par une ville différente. Les premiers groupes constitués ça et là s’y croisent, y confrontent leurs techniques et se nourrissent les uns des autres.

 

 

Animation_02_abde_rduitL’émulation est grande pour ce rendez-vous annuel qui donne un sens supplémentaire à cette pratique: la rencontre et l’échange. Les groupes informels où issus de structures socioculturelles s’émancipent et s’organisent en compagnies professionnelles. La majorité des compagnies Rhône-alpines de danse hip hop connues depuis quinze ou vingt ans est née de cette émulation du début des années 90.

Repet_Chakri_4__rduitA Chambéry est fondée Alexandra N’Possee, puis Ex-Wanes, puis Kafig par le même noyau de danseurs et d’administrateurs. Ex-wanes disparaîtra, pour laisser place à Kafig qui s’installera bientôt dans la région lyonnaise. Enfin, Alexandra N’Possee développera son action en Savoie et dans les départements limitrophes.

Un_pied_sur_le_fil_rduit2En près de seize ans, Alexandra N’Possee, aura créé un répertoire d’une douzaine de spectacles pour lesquels elle aura collaboré avec près d’une centaine d’artistes et de techniciens; Elle aura initié, accompagné ou porté des dizaines de projets fédérateurs ou d’évènements autour de la danse et elle aura offert à près de 700 jeunes par an une formation régulière à la pratique de la danse hip hop sur l’ensemble du territoire de la Savoie, ainsi qu’en Isère et en Haute-Savoie.

Aujourd’hui :

Nos_limites_saut_rduitLa renommée française et internationale de la compagnie, le succès immense (150 représentations programmées à ce jour) de sa création 2008 intitulée «Nos Limites» sont une source de satisfaction indéniable et cependant moins forte que le fait d’avoir encore et toujours, à sa tête, quinze ans après, le même noyau de membres fondateurs, qu'ils soient chorégraphes ou administrateurs.

duo_abde_1_rduitLa compagnie de danse Alexandra N’Possee est codirigée par les chorégraphes Martine Jaussen et Abdennour Belalit. Ils travaillent ensemble depuis la création de la compagnie. Ils ont à leur actif une quinzaine de créations. Parmi elles, le duo "Né pour l’autre" qui a remporté un vif succès avec près de 100 représentations en France et à l’étranger et toujours en tournée actuellement. La compagnie a engagé, dès son origine, une politique d’enseignement et de formation à la danse hip hop tant au niveau national qu’international (Allemagne, Tunisie, Territoires Palestiniens, République d’Haïti, Russie…)

De 2001 à 2004, la compagnie a été accueillie dans le cadre d’un projet pilote, initié par la DRAC Rhône-Alpes, de résidence chorégraphique à caractère pédagogique dans les Ecoles Nationales de Musique, de Danse et d'Art Dramatique d’Annecy et de Chambéry.

Biennale_1_rduitEn 2000, 2002 et 2004, elle a conduit une troupe de 200 danseurs et gens du cirque savoyards lors de trois Défilés consécutifs de la Biennale de la Danse de Lyon.
En 2006, elle obtenait avec l’IME (Institut Médico-Educatif) de la Bathie à Viennes (38) le Prix Banque Populaire pour son projet d’initiation à la danse hip hop auprès d’enfants handicapés. Ses chorégraphes sont sollicités pour des encadrements artistiques et pédagogiques auprès de publics dits «empêchés» dans les lycées en classe CIPA (Classe d’Insertion Professionnelle par Alternance) en ITEP (Institut Thérapeutique Educatif & Pédagogique) ou à l’INJS (Institut National des Jeunes Sourds).

photo_ensemble_Alex_rduitEn 2009, 2010 et 2011, la compagnie est conventionnée par le Conseil Général de la Savoie et la Ville de Chambéry, en tant que «Pôle Ressource Chorégraphique». Elle est missionnée pour mettre en place de nouvelles actions en direction du milieu scolaire dans le cadre du Schéma Départemental des Enseignements Artistiques "Les PACTES Scolaires 2010-2011 et 2011-2012" en partenariat avec l'EPCC / Diapason73, le Conseil Général de la Savoie, la DRAC Rhône-Alpes et l'Inspection Académique de la Savoie.

En 2010 elle crée le spectacle intitulé "Les S'Tazunis" qui rencontre, dès sa première saison, un vif succès. La même année, les chorégraphes de la compagnie s'engagent dans un projet de création avec 7 danseurs de rue russes à Mourmansk et St Petersbourg. L'objectif est de les amener vers le professionnalisme et l'exigeance de la scène. Le projet obtient la labellisation "Année Croisée France-Russie 2010" et le spectacle qui naît de cette rencontre et qui est intitulé "Odyssée" part en tournée en Russie, Norvège et France durant la saison 2010-2011. Remarqué par le monde professionnel du spectacle russe, la création obtient deux nominations officielles (Meilleur spectacle chorégraphique et Meilleurs chorégraphes) pour la soirée des Masques d'Or de Moscou 2011.

Martinique_03_rduitEn 2012, elle crée "Anima" un conte initiatique dansé mêlant la danse hip hop au théâtre d'ombres, aux arts de la marionnette, à la vidéo et au cinéma d'animation. Le spectacle est en tournée mondiale à compter de janvier 2013.

La compagnie est soutenue par le Ministère de la Culture/Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Régional Rhône-Alpes, le Conseil Général de la Savoie, la ville de Chambéry, la Caisse des dépôts et Consignations et le Crédit Mutuel. Elle est accompagnée, pour les tournées étrangères de ses spectacles, par Cultures France.

La compagnie Alexandra N' Possee sera accueillie en Résidence Chorégraphique Permanente, de l'été 2011 à l'été 2014, au Canal des Arts de la ville de Cognin (73).