L'international

La_motte_Servolex_rduitAu début des années 2000, les chorégraphes et danseurs de la compagnie chargés du secteur formation commencent à se forger une réputation pédagogique sur tout le territoire français. Ils sont de plus en plus sollicités et multiplient les interventions, les conférences sur le sujet de la transmission de la danse hip hop, les stages et master classes tant auprès de danseurs professionnels de compagnies (Beau Geste) de ballets (Opéra de Lyon) que de conservatoires ou d’écoles nationales (Grenoble, Chambéry, Annecy).

Dfil_Chambry_-_Rptitions_03_rduitCette réputation grandissante, avec l’expérience concrète et visible qui lui est associée, franchit bientôt les frontières.

De l’Europe, d’abord, où la reconnaissance du savoir-faire technique et pédagogique de la compagnie incite le Festival Tanzwerkstatt Europa de Munich, en Allemagne, a solliciter ses chorégraphes deux années de suite pour animer des master classes à destinations des danseurs professionnels issus de différentes disciplines et venus du monde entier.

Rpublique_dHati_rduitEn août 2003, les chorégraphes Martine Jaussen et Abdennour Belalit mettent en place à Haïti une action de formation auprès d’une trentaine de jeunes danseurs haïtiens dans la région de Dessalines.

Hati_2006_rduitCe stage de quinze jours permet de faire entrer la culture (et la danse en particulier) dans le cahier des charges de Pays de Savoie Solidaires, l’association porteuse de la politique de coopération décentralisée du Conseil Général de la Savoie. L’action porte tout autant sur la formation du danseur que sur la formation de formateurs dans l’idée de permettre aux danseurs haïtiens de se créer en association et de gérer la transmission, la création et la diffusion de leurs œuvres. L’expérience ayant été plus que concluante, l’année suivante, Pays de Savoie Solidaire demande à la compagnie d’imaginer le même type d’action en direction des jeunes danseurs tunisiens de la région de Mahdia.

Territoires_Palestiniens_rduitEn 2005, en partenariat avec la compagnie Accrorap qui organise une série de représentations et d’actions de formation en Israël, la compagnie Alexandra N’ Possee met à disposition de celle-ci Abdennour Belalit (chorégraphe) et Thô Anotaï (danseur-formateur) pour diriger deux stages de danse auprès des jeunes danseurs palestiniens sur les territoires de Gaza et Ramallah.

Territoire_Palestiniens_rduitsLe résultat de ce travail sera présenté en première partie du spectacle « Né pour l’autre » dans les deux villes ainsi qu’à Tel Aviv.

 

 

 

 

couleurhaiti2En 2006, la compagnie fait venir en France trois des danseurs haïtiens qu’elle suit depuis quelques années, et leur offre une formation complète (artistique, administrative, logistique et technique) pour qu’ils puissent mettre en place à Dessalines leurs propres outils de développement.

 

En 2008, enfin, la compagnie enclenche un travail de formation avec la Russie où son spectacle « Nos Limites » la mènera en tournée. Plusieurs étapes sont imaginées et mises en place. En février et mars 2009, les deux chorégraphes de la compagnie se rendent en Russie pour la première fois et dirigent deux stages de formation en direction des danseurs russes. Le premier à St Petersbourg, sous la forme de deux master-classes organisés pour la compagnie-école Kannondanse dirigée par Vadim Kasparov.

abde_stage_russie_goodLe second à Mourmansk sous la forme de deux master-classes organisés avec la compagnie Gast Life, pour une trentaine de danseurs dirigés par Slava Bourtsev. La prochaine étape est la tournée de la compagnie en avril en Russie. Ensuite commencera la phase d’échange et de construction commune entre les danseurs russes et français, avec l’idée d’un projet de création pour 2010 dans le cadre de l’année France-Russie.